Initiation à la gouvernance partagée, par L’accélérateur de la mobilisation


Initiation à la gouvernance partagée, par L'accélérateur de la mobilisation

Principes clefs en schéma, gestion par consentement, outils, et de nombreuses références qui nous ont été présentées lors d’un atelier par Fiona, experte du sujet.

En janvier, Fiona Dubois, de l’association « L’accélérateur de la Mobilisation », nous présentait un atelier sur la thématique de la gouvernance partagée. Mais qu’est-ce que la gouvernance partagée ?

Les règles du jeu de la gouvernance partagée permettent à chacun.e de jouer sa part, et ces règles doivent être explicites et connues de tou.te.s, ainsi  qu’être les mêmes pour tout le monde. Souvent, il y a un décalage entre les règles officielles et le fonctionnement implicite ou informel.

Egalement, il faut rendre explicite l’implicite du fonctionnement : observer ce qui se passe dans l’organisme vivant, dans sa façon de réagir à son environnement pour les retranscrire en rôles, stratégies, politiques, modalités d’action ou de réunions. Chacun.e peut exercer son pouvoir pour les faire évoluer.

Enfin, dernier aspect à considérer lorsqu’un groupe de personnes fonctionne sur un modèle de gouvernance partagée, c’est distinguer les “rôles” des personnes : les moments des réunions où les personnes sont dans un rôle et les moments où chaque individu peut être soi, et exprimer ses émotion. il faut pouvoir distinguer les objections et les clarifications, des ressentis et des préférences.

En l’occurrence, cet atelier avait pour but de déconstruire les préjugés des résident.e.s de la Villa Bonne Nouvelle sur la possibilité de mener des projets… sans che.fe ! Est-il possible de mener des projets sans hiérarchie dans l’équipe ? Quels sont les avantages et les inconvénients d’une équipe qui fonctionne de manière horizontale ? Et quelles sont les conditions pour que cela marche ? Nous avons ouvert un espace de débat qui nous a permis à la fois de découvrir l’approche de la gouvernance partagée et expérimenter l’un de ses outils majeurs qu’est la gestion par consentement. L’équipe s’y est essayée… et a même élaborée une proposition forte pour la Villa Bonne Nouvelle sur la manière de gérer le sexisme pour améliorer l’expérience des résidentes. 

Si ce sujet vous intéresse, Fiona Dubois est à votre disposition pour tester de nouveau cet atelier bénévolement pour vos équipes : fiona@accelerateurdelamobilisation.org

 

Vous voulez en savoir plus sur L’accélérateur de la mobilisation ? : https://www.accelerateurdelamobilisation.org/