Les nouveaux métiers de l’IA


Avec le boom de l’intelligence artificielle (IA), de nouveaux métiers ont vu le jour. De nouvelles compétences sont activement recherchées par les start-up pour concevoir, éduquer et programmer l’IA. Pour vous aider à recruter dès aujourd’hui les talents de demain, voici les portraits robots des postes. Cela vous servira, qui sait, à programmer votre assistant de recrutement intelligent !
Développeur Data IA

Son rôle : il programme la collecte de données pour alimenter, entraîner, améliorer l’IA. Il connaît les langages de programmation de l’IA et possède des connaissances en machine et deep learning. Il aide les data scientists dans la création des applications et interfaces d’IA.

Ingénieur cogniticien ou ingénieur IA

Son rôle : il imagine les logiciels et les applications à même de résoudre des problèmes complexes et de raisonner avec une logique presque humaine. Son objectif ? Mettre la machine intelligente au service des utilisateurs dans leur travail (robotisation de tâches, automatisation de process industriels par exemple) ou leurs loisirs.

Éthicien

Son rôle : il est responsable de la dimension éthique liée à l’intelligence artificielle. Il conçoit les règles algorithmiques pour que l’IA fonctionne, notamment dans ses modalités d’apprentissage, de manière conforme aux valeurs et principes fondamentaux du droit humain (liberté, responsabilité, respect des diversités, etc.).

Psydesigner

Son rôle : il dessine les contours de la personnalité d’une IA pour l’aider à mieux apprendre et collaborer avec l’homme. Avec comme finalité de la rendre facile à vivre.

Egoteller

Son rôle : il est le scénariste des personnalités de l’IA. Il modélise le profil établi par le psydesigner – comportement, champ lexical, prosodie, relationnel… – pour créer de l’émotion. Un peu comme un metteur en scène.

Il y a 30 ans, il aurait été prof de maths. Vous le trouverez sur Meetup. Il se prend pour Mr Fantastique.

Il y a 30 ans, il aurait été : ingénieur pour le Minitel. Vous le trouverez sur Github. Il se prend pour Iron Man (alias Tony Starck).

Il y a 30 ans, il aurait été avocat. Vous le trouverez sur LinkedIn. Il se prend pour Daredevil.

Il y a 30 ans, il aurait été psychologue. Vous le trouverez sur Instagram. Il se prend pour Jean Grey (alias Phoenix)

Il y a 30 ans, il aurait été : écrivain. Vous le trouverez sur : Medium. Il se prend pour : Tornade.

En France, 5 300 chercheurs travaillent déjà sur l’IA au sein de 268 équipes de recherche publiques et privées, selon le rapport #FranceIA paru début 2018.

Et si vous recrutiez un chercheur en IA ou en machine / deep learning ?