Orange soutient l’entrepreneuriat féminin en Afrique et au Moyen-Orient


La moitié de la population en Afrique et au Moyen-Orient est féminine. L’inclusion numérique des femmes est essentielle, elle a pour objectif de démultiplier leur apport à un développement socio-économique durable.

Car en Afrique comme au Moyen-Orient, la femme est le pivot de la famille. Santé, alimentation, agriculture, éducation, gestion des finances du foyer, négoce,… Ce sont les femmes qui gèrent la plupart des aspects de la vie quotidienne. Quel que soit leur statut, elles constituent un essentiel rouage de la société.

En Afrique et au Moyen-Orient, entrepreneuriat et écosystème local constituent deux leviers indispensables du développement. Donner aux femmes l’accès, avec un simple mobile, à des services essentiels qui facilitent et améliorent leur quotidien s’inscrit dans une démarche de progrès et de création de valeur partagée.

A ce titre, l’inclusion numérique de ces millions de « micro-entrepreneuses » informelles constitue un formidable levier de développement socio-économique.

Concrètement, les Technologies de l’Information et de la Communication offrent aux femmes la possibilité de développer des services essentiels adaptés à l’entrepreneuriat. Elles permettent de démultiplier leur apport à un développement socioéconomique durable, avec des services :

  • de conseils et d’informations agricoles,
  • de transfert d’argent, micro-crédit et épargne,
  • d’éducation et d’accompagnement pour démarrer une activité professionnelle.

L’enjeu :

50 à 60% de l’économie informelle en Afrique est féminine (New African Woman Forum 2017).

Selon la GSMA, l’inclusion digitale et financière des femmes offrirait, entre 2015 et 2020, une croissance économique de 170 milliards $ dans les pays émergents.

L’accès généralisé des femmes aux TIC (par le mobile) garantirait une augmentation du revenu par habitant de 14 % d’ici 2020 et de 20 % d’ici 2030.

1. Les dispositifs d’Orange

Initiée par Orange en 2015, la démarche m-Women promeut l’autonomisation des femmes par le numérique, à travers des services essentiels adaptés à leurs besoins et avec le concours de partenaires locaux. Elle décline le modèle « Orange for Development » en faveur de l’autonomisation des femmes. C’est la première initiative de ce type de la part d’un opérateur télécom.

Accompagner l’entrepreneuriat féminin

Accompagner les talents d’aujourd’hui bénéficiera à la société de demain. C’est pourquoi Orange est moteur de l’éducation numérique des femmes en Afrique et au Moyen-Orient avec diverses actions de soutien aux femmes entrepreneures (tutorat, incubation, accélération, compétitions…).



111 Maisons Digitales pour former les femmes au numérique

Ce programme de la Fondation Orange vise à favoriser l’insertion professionnelle des femmes et/ou développer leur activité génératrice de revenus à travers l’alphabétisation et des modules de formation en micro-entrepreneuriat basés sur des outils numériques.

Il vise également à promouvoir l’inclusion numérique des femmes en les familiarisant avec les outils numériques et les logiciels de base.

Ainsi dans 13 pays d’Afrique, des femmes vulnérables sont formées 6 mois à un an. Elles apprennent les bases indispensables (écriture, calcul, prise en main d’un ordinateur, etc.) et se forment à certains logiciels et aux usages d’Internet.

Quel que soit leur niveau, le but est d’acquérir des connaissances et des contacts pour se lancer dans une activité génératrice de revenus.

Avec ses 111 Maisons Digitales en Afrique et au Moyen-Orient, Orange redonne une autonomie économique à plus de 10000 femmes sans qualification et sans emploi.

Au Cameroun, avec plus d’un an de recul, les femmes de la première Maison Digitale à Yaoundé le disent : « On y apprend de quoi mener son activité, gagner sa vie et, finalement, faire vivre sa famille. »

Nombre de Maisons Digitales par pays :

  • Botswana : 5 Maisons Digitales
  • Cameroun : 20 Maisons Digitales
  • Cote d’Ivoire : 15 Maisons Digitales
  • Égypte : 10 Maisons Digitales
  • Guinée Conakry : 1 Maison Digitales
  • Jordanie : 5 Maisons Digitales
  • Madagascar : 20 Maisons Digitales
  • Mali : 10 Maisons Digitales
  • Maroc : 1 Maison Digitales
  • Niger : 1 Maison Digitales
  • RDC : 2 Maisons Digitales
  • Sénégal : 1 Maison Digitales
  • Tunisie : 20 Maisons Digitales
  • Total : 111 Maisons Digitales

Orange au Sénégal organise le « Linguère Digital Challenge », ou prix annuel de Sonatel pour récompenser l’entrepreneuriat féminin.

Lancée depuis 2015, cette compétition a pour vocation d’accompagner les femmes sénégalaises dans la réalisation de leurs projets d’entrepreneuriat social en lien avec le numérique.

  • Le Projet doit obligatoirement avoir recours aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et répondre au triple objectif de participation au développement sociétal, de développement d’une offre innovante et d’intégration des technologies numériques dans la dynamique entrepreneuriale sociétale.
  • Parmi les axes prioritaires, les activités liées à l’environnement, l’éduction, la santé maternelle et infantile. Néanmoins il n’y a pas de restriction. L’essentiel est d’utiliser les TIC dans ses activités.

Orange et ses partenaires délivrent à trois femmes lauréates des aides pour développer leur entreprise :

  • un soutien financier et technique,
  • un espace de travail,
  • une formation à la gestion d’entreprise,
  • un hébergement des données,
  • la fourniture de logiciels de bureautique.

Le 29 mars 2018 ont été récompensées :

  • awalebiz, plateforme de e-commerce (gagne le Premier Prix de 7 500 000 FCFA et un accompagnement technique d’une valeur de 2 500 000 FCFA),
  • Les Gourmets, plateforme agro-alimentaire en ligne (reçoit le Deuxième Prix de 2 500 000 FCFA en nature et un accompagnement d’une valeur de 2 500 000 FCFA),
  • Dakar Lives, qui est une plateforme créative et un hub culturel, (remporte le Troisième Prix de 1 500 000 FCFA et un accompagnement technique d’une valeur de 2 500 000 FCFA).

En savoir plus :
> Rencontre avec Rokhaya Solange Ndir, chargée des relations avec l’écosystème numérique à Orange Sénégal

Organisé dans 18 pays, le Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient (ouvre un nouvel onglet) (POESAM) récompense des innovations qui répondent aux besoins des populations du continent africain dans des domaines tels que l’éducation, l’agriculture…

La 8ème édition en 2018 a permis de recueillir plus de 1300 projets innovants.

  • Orange Cameroun organise, depuis plusieurs éditions, un Prix spécial féminin du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen Orient. Il récompense, avec son prix spécial féminin, une start-up composée d’une équipe féminine ou dirigée par une femme.
    → La lauréate 2018 est Roseline Melingui Ayissi qui propose un système de gestion (enlèvement et traitement) électronique des ordures ménagères.
  • Orange Niger, pour l’édition 2018, a offert un soutien financier de 500 000 FCFA à une porteuse de projet. Une femme membre du jury national au Niger, Maidah Zeinabou (qui dirige une entreprise spécialisé dans l’agro-alimentaire), en sera la marraine le temps nécessaire pour que la start-up prenne son envol.
    → La lauréate bénéficie également de l’accompagnement de l’incubateur Orange au Niger, le CIPMEN.

Orange Tunisie a lancé un hackathon, #Girls1stHack, dans 3 régions (Tunis, Le Kef et Sousse) pour 80 jeunes filles âgées de 14 à 24 ans. Une expérience enrichissante pour les jeunes filles comme pour les membres de jury !

Voici les 3 projets et les équipes qui ont remporté #Girls1stHack :

Healthy Start (santé & bien-être) : plateforme de fitness en réalité virtuelle mettant à la disposition des utilisateurs un coach sportif virtuel, capable de quantifier les calories des plats tunisiens, ce qui représente une nouveauté, et de proposer un régime alimentaire adéquat.
Les lauréates – Tunis :

  • Mayssa Abid,
  • Soumaya Ben Youssef
  • Kaouther Ben Youssef

FamJam (famille connectée) : jeu de société digital pour une famille toujours connectée, avec 10 niveaux gratuits pour inciter les membres de la famille à discuter et à échanger, tout en s’amusant.
Les lauréates – Sousse :

  • Chams Khalifi
  • Yasmine Gayed
  • Zeineb Gahbiche
  • Zeineb Jellouli

Createch (éducation) : site web qui vise à aider les étudiants des régions rurales en leur offrant un meilleur accès à l’éducation, pour favoriser l’égalité des chances. Ce, à travers différents services, comme par exemple la possibilité de bénéficier de soutien de bénévoles ou de dons.
Les lauréates – Le Kef :

  • Malek Sghairi
  • Nour Belayech

En savoir plus :
> #Girls1stHack: découvrez les projets gagnants (ouvre un nouvel onglet)

2. Les dispositifs déployés en Afrique et au Moyen-Orient en partenariat

En Afrique et au Moyen-Orient de façon globale, Orange soutient les écosystèmes des nouvelles technologies à travers de nombreux programmes.

Au-delà du soutien spécifiquement apporté à l’entrepreneuriat féminin, Orange soutient les start-up en Afrique et au Moyen-Orient, à travers de nombreux programmes complémentaires :

Fonds d’investissements : Orange Digital Ventures Africa (50 millions d’euros); Teranga Capital au Sénégal; Comoé Capital en Côte d’Ivoire.

Orange Fabs, réseau d’accélérateurs : pour devenir bénéficier d’accélération du business : Jordanie; Sénégal; Côte d’Ivoire; Cameroun; Tunisie.

Réseau d’incubateurs : pour bénéficier de conseils d’experts et de mentoring : CTIC Dakar au Sénégal; SabouTech en Guinée; Createam au Mali; le CIPMEN au Niger.

Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient : ce concours national et international à travers 18 pays vise à promouvoir les projets digitaux qui améliorent le quotidien des populations locales.

Entrepreneurclub.orange.com et startup.orange.com : des sites Internet dédiés aux start-up et aux créateurs d’entreprises.

Linguère Digital Challenge : ce Prix est dédié à l’entrepreneuriat numérique féminin au Sénégal. Il est composé d’un prix financier et d’un programme de coaching et de mentoring.



Orange Tunisie soutient depuis 2015 le challenge international Technovation

Il encourage les jeunes lycéennes de toute la Tunisie à apporter des solutions à leur communauté grâce aux nouvelles technologies.

Chaque année, de janvier à mai, elles sont toutes accompagnées par des mentors et des coaches du Orange Developer Center à Tunis et des Orange Tech Clubs en régions.

En savoir plus :
> Les jeunes lycéennes de « FeedUce » remportent le challenge Technovation 2018 (ouvre un nouvel onglet)

Fatoumata Guirassy est née et a grandi en France, où elle a passé un Master en économie internationale à la Sorbonne, puis un MBA développement de projet en développement durable. Elle travaille cinq ans en tant que consultante dans les systèmes d’information, et c’est un VIE qui la conduit finalement en Guinée, pays d’origine de ses parents.

Directrice de l’incubateur SabouTech, elle a travaillé à sa mise en oeuvre institutionnelle, et accompagne aujourd’hui une dizaine d’entreprises en incubation ou pré-incubation.

Construit sur un modèle de partenariat public/privé, Saboutech est le tout premier incubateur de Guinée.