Rencontre avec Tarik Belhachemi, responsable du Business Development au sein d’Orange Business Services


Tarik Belhachemi est en charge du Business Development pour les solutions de communications unifiées au sein d’Orange Business Services Middle East & Africa. Il a rejoint Dubaï début 2013 et est à la tête d’une petite équipe de business developers. Ils soutiennent les grandes entreprises et quelques start-up à fort potentiel dans l’adoption de solutions unifiées de communication (téléphonie IP, messagerie instantanée, réseaux sociaux d’entreprise, conferencing, etc.).

« Orange et les start-up, c’est gagnant-gagnant : elles nous apportent des solutions locales et nous leur offrons en retour des perspectives internationales via le réseau Orange Fab »

Tarik Belhachemi, en charge du Business Development pour les solutions de communications unifiées au sein d’Orange Business Services Middle East & Africa

« Aux Émirats arabes unis, et plus particulièrement dans l’émirat de Dubaï, les start-up bénéficient d’un environnement privilégié. Des incubateurs et des accélérateurs – dont certains internationaux – soutiennent leur développement, les accueillent en facilitant leur relocalisation, fournissent des espaces de coworking, et organisent des salons et d’autres événements qui mettent en lumière leurs innovations.

Parallèlement, les autorités ont instauré une politique favorable aux start-up car elles sont susceptibles de contribuer à la transformation rapide de Dubaï, émirat le plus dynamique des Émirats arabes unis qui aspire à devenir une des vitrines de l’innovation internationale. Des « free zones » ont ainsi été créées, permettant aux entreprises de s’installer facilement, tout en bénéficiant d’une fiscalité allégée.

Cette politique a prouvé son efficacité. Des start-up issues de cet écosystème sont devenues des licornes comme Careem –
l’ « Uber » du Moyen-Orient – qui a déjà levé plus d’1 milliard de dollars. Souq.com a été racheté par Amazon tandis que Fetchr poursuit son développement rapide grâce à sa solution de livraison disruptive.

Orange figure parmi les acteurs de la transition de la ville vers une Smart City exemplaire. Depuis 2017, nous sommes partenaires de l’accélérateur Startupboocamp (ouvre un nouvel onglet) (1) et de la free zone Dubaï Silicon Oasis. Startupboocamp, avec le soutien et l’expertise d’Orange Business Services, accélère des start-up développant des activités dans les domaines de la Smart City (IoT, Blockchain, Smart Transportation, Energy Management, Analytics).

La première saison de cet accélérateur compte 10 start-up, sélectionnées parmi plus de 1 000 candidats venus de nombreux pays. En intégrant le programme d’accélération de 3 mois, elles sont conseillées par des mentors dont ceux d’Orange Business Services, disposent d’un espace de travail au sein de la free zone, d’un coaching de haute qualité, et bénéficient d’une dotation de 15 000 $. Dans ce cadre, nous leur apportons notre expertise et partageons notre savoir-faire pour les aider à bâtir un business model, trouver des partenaires, débloquer des points techniques…

Les 5 start-up mentorées par Orange partagent notre vision de la Smart City. Par exemple ? La solution d’analyse des flux de fréquentation d’InteliTaap qui analyse les déplacements des clients dans un hypermarché en temps réel à partir de leur smartphone sans que ce dernier ne soit connecté
en Wi-Fi. Une start-up argentine, CountIT, a développé des capteurs qui, placés sur l’éclairage public, analysent en temps réel la circulation automobile, fournissant ainsi à la ville des données synthétiques en temps réel. Celles-ci permettent d’appliquer des mesures de désengorgement du trafic urbain et de prévention des pics de pollution. Enfin, une start-up suédoise, Smart Sensor Devices, qui elle a développé des capteurs miniatures « tout en un » qui mesurent avec précision une multitude de critères de qualité de l’air environnemental que nous pourrions positionner sur des projets IoT Smart City.

Ces innovations répondent toutes à des problématiques locales que nous cherchons à valoriser auprès de nos clients et prospects. Soit en les commercialisant en partenariat avec la start-up – ce qui nous permet de nous différencier et d’enrichir notre offre avec des innovations uniques. Soit en apportant à nos clients un conseil qui intègre le concept de la start-up.
À l’issue de la période d’accélération, les solutions de certaines de ces start-up pourraient intégrer notre catalogue à l’instar de la collaboration entre la start-up Arabot et Orange Jordanie. »

(1) Né en 2010 à Copenhague, le Startupbootcamp est un réseau international d’une vingtaine d’accélérateurs dont l’un d’entre eux est implanté à Dubaï.

Smart Sensor Devices est une start-up suédoise fondée à la fin de l’année 2015. Elle propose des capteurs spécialisés et des solutions de connectivité pour un large éventail d’applications, essentiellement pour l’IoT. Elle espère devenir un partenaire incontournable de la transformation de Dubaï en smart city en proposant des capteurs environnementaux et des équipements de contrôle. Axel G. Hammer, président-fondateur de Smart Sensor Devices, et Alex Juanro, associé et directeur du développement, nous en disent plus sur leur start-up.

« Orange Business Services est un partenaire local formidable. L’opportunité de réaliser une preuve de concept pour notre système de qualité de l’air dans leur bureau de Dubaï représente pour nous une étape-clé »

Axel G. Hammer, président-fondateur de Smart Sensor Devices, et Alex Juanro, associé et directeur du développement

Comment est née l’idée de Smart Sensor Devices ?

Axel G. Hammer : J’étais directeur de la technologie d’une entreprise de service. À ce titre, j’aidais les start-up à développer la connectivité sans fil et les éléments hardware de leurs produits. C’est là qu’est née l’idée de créer une start-up pour aider les autres entreprises à accélérer leur développement produit par le biais de hardware IoT et de plateformes de connectivité.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre partenariat avec Orange Business Services ?

Alex Juanro : Nous avons postulé au programme Startupbootcamp (SBC) à Stockholm. Nous étions l’une des 20 équipes sélectionnées parmi un groupe de 1 000 start-ups du monde entier pour la finale à Dubaï. Nous avons rencontré Orange Business Services dans le cadre du programme SBC car nous recherchions des mentors et des partenaires locaux. Et ce sont des partenaires formidables.

Axel G. Hammer : L’opportunité de réaliser une preuve de concept locale pour notre système de qualité de l’air dans leur bureau de Dubaï représente pour nous une étape-clé.

Comment se porte votre entreprise à l’heure actuelle ?

Axel G. Hammer : Notre chiffre d’affaires mensuel sur la région nordique est stable et nous envisageons de lancer un nouveau produit, « Hibou Air Quality », un système de capteur environnemental. Notre premier défi consiste à le commercialiser aux Émirats arabes unis. Nous jouissons à l’heure actuelle d’une présence dans les pays scandinaves, en Europe, à Dubaï et en Malaisie, et notre ambition est de devenir un fournisseur mondial de réseaux de capteurs IoT.

Quel conseil donneriez-vous à de jeunes entrepreneurs ?

Alex Juanro : Participez au SBC et instaurez des partenariats locaux avec des intégrateurs internationaux comme Orange Business Services. Cela aidera votre entreprise à gagner en crédibilité et à se développer rapidement en start-up prospère.