Rencontre avec Alphonse Huber, Directeur technique d’Orange Réunion-Mayotte


À La Réunion depuis cinq ans, je suis Directeur de l’Unité d’Intervention Réunion-Mayotte et Directeur Technique d’Orange Réunion-Mayotte. Mon périmètre d’intervention inclut l’architecture, l’ingénierie, le déploiement et le maintien en conditions opérationnelles des réseaux fixes et mobiles. Auparavant, j’étais manager à Paris au sein de la Direction de l’Intervention chez Orange France.

« L’excellence du dossier technique, le prix très compétitif, les simulations de consommation et la grande implication des équipes de Cysalys dans ce projet nous ont convaincu »

Alphonse Huber, Directeur de l’Unité d’Intervention Réunion-Mayotte et Directeur Technique d’Orange Réunion-Mayotte

« Il y a les innovations visibles, comme la 4G ou l’extension des réseaux de communication sur de nouveaux territoires. Et puis, il y a toutes ces innovations, moins connues mais fondamentales pour assurer un déploiement pérenne des services de communication. Le système d’alimentation en énergie hybride, développé par Cysalys, appartient à cette seconde famille de nouvelles solutions industrielles supports, indispensables à la poursuite du déploiement de nos réseaux de communication.

Mixant énergies renouvelables et fossiles, la borne autonome BETI (Borne Energie Télécom Intelligente) de Cysalys permet d’alimenter de manière efficace, sans rupture et à moindre coût les sites non raccordés au réseau électrique. C’est cette solution que nous avons choisie en 2017 pour remplacer un groupe électrogène sur l’un de nos sites mobiles au sud de l’île de La Réunion.

Le groupe électrogène avait été installé en 2012 pour alimenter un site ne disposant pas de raccordement acceptable au réseau électrique. Un palliatif non-satisfaisant à plus d’un titre : forte consommation de gazole (1 500 litres par mois), importants rejets de CO2 et pannes à répétition. Pour remplacer ce dispositif qui ne pouvait être que temporaire, nous avons étudié les propositions de nos partenaires référencés ainsi que celle de la toute jeune entreprise Cysalys, issue du programme d’essaimage d’Orange. L’excellence du dossier technique, le prix très compétitif, les simulations de consommation et la grande implication des équipes de Cysalys dans ce projet nous ont convaincu.

Opérationnelle depuis septembre 2017, la borne BETI nous a permis de diviser par 3 notre consommation de fuel et aucune coupure n’a été enregistrée. Fort de ces résultats, nous avons confié à Cysalys deux nouvelles installations, actuellement en cours de mise en place. »

Sarkis Armoudian est fondateur et directeur de Cysalys, société lyonnaise proposant des équipements d’alimentation électrique hybride, nomades, économiques et plus respectueux de l’environnement. Ancien collaborateur d’Orange, il a monté son entreprise grâce au programme d’essaimage du Groupe.

« Avec Orange, notre collaboration se poursuit »

Sarkis Armoudian, fondateur et directeur de Cysalys

Comment avez-vous eu l’idée de Cysalys ?

L’idée m’est venue au retour d’une mission de déploiement du réseau Orange en Arménie. Alors que les équipements télécoms avaient réalisé d’énormes progrès en quelques années les systèmes d’alimentation électrique avaient peu évolué. J’ai donc eu l’idée de développer une solution d’alimentation électrique autonome combinant le meilleur des technologies existantes et privilégiant les énergies renouvelables. L’objectif ? Délivrer un service fiable permettant de réduire de manière drastique les coûts d’exploitation et adapté aux besoins des télécoms.

Pour créer votre entreprise, vous avez bénéficié du programme d’essaimage d’Orange. Pouvez-vous nous en parler ?

J’ai été mis en contact avec la responsable essaimage de ma région qui m’a aidé, durant environ 18 mois, à structurer mon projet, à le construire et à le réaliser. Elle m’a mis en relation avec des experts du business plan, des juristes… qui, au-delà du conseil technique, m’ont permis de prendre du recul sur mon projet. Cet accompagnement a été déterminant car je ne possédais pas toutes les compétences pour créer une entreprise. Mon projet a ensuite été validé par le comité d’essaimage d’Orange qui m’a également attribué une aide financière.

À travers Cysalys, votre collaboration avec Orange se poursuit aujourd’hui…

Oui. À La Réunion, la BETI de Canabady est en fonctionnement depuis plus d’un an et demi. Outre les gains financiers qu’elle a apportés, elle a permis d’éviter le rejet de 38 tonnes de CO2 dans l’atmosphère depuis sa mise en service ! Nous avons par ailleurs des projets en cours pour des solutions 100 % énergies renouvelables sur d’autres sites réunionnais Orange.

Comment se dessine l’avenir de Cysalys ?

Nous avons installé une dizaine d’équipements en France et nous venons d’achever la mise en place de notre premier système en Afrique de l’Ouest. Avec le Moyen-Orient, l’Afrique représente un marché porteur pour Cysalys. Plus globalement, notre objectif pour 2019 est de doubler le nombre de nos installations et de continuer à faire grandir notre entreprise. Nous travaillons   actuellement sur des opportunités en France et à l’international en espérant évidemment développer notre partenariat avec le groupe Orange ! Avec toujours en ligne de mire : la meilleure gestion des énergies possible et la baisse des rejets de CO2 dans l’atmosphère.

> En savoir plus sur Cysalys