Omnilive : assurer la continuité de l’enseignement durant le confinement


Écoles et universités fermées : comment assurer la poursuite des cours auprès des étudiants ? Omnilive s’est associé à France Université Numérique pour permettre aux professeurs d’enseigner à distance grâce à sa solution de streaming vidéo interactive. On fait le point avec Cyril Zajac, fondateur d’Omnilive.

Au sein du grand marché de la vidéo online, quelles sont les particularités de la solution Omnilive ? Qui peut en bénéficier ?

Cyril Zajac : Omnilive (ouvre un nouvel onglet) est une solution cloud de livestream video qui s’appuie sur un lecteur interactif que nous avons développé. La particularité de ce lecteur ? L’utilisateur final peut visionner du contenu en switchant entre différentes caméras, ce qui lui offre une réelle immersion dans la vidéo. Pour le monde de l’éducation, cette solution permet ainsi de recréer toutes les conditions d’une classe physique. Les élèves peuvent suivre à la fois les explications de leurs enseignants et les interactions avec la classe. Dans l’univers du e-sport, Omnilive offre un nouveau type d’expérience puisque les spectateurs peuvent suivre des sessions multi-joueurs en ayant accès à tous les angles de vue.

Aujourd’hui, nous sommes présents en France et aux Etats-Unis principalement, où le MIT et la Berkeley Haas School of Business utilisent Omnilive. Dans le futur, nous aimerions distribuer notre solution sur les territoires francophones et l’Afrique en particulier, qui est le premier territoire que je voudrais développer.

Qu’avez-vous mis en place au moment du confinement ?

Cyril Zajac : Cela faisait un moment que nous réfléchissions à une façon de simplifier la production de contenu pour les professeurs du supérieur. Avec le confinement, c’est devenu une évidence. On a adapté notre lecteur et notre infrastructure de streaming. On a aussi trouvé des outils simples pour que, seuls avec leur PC, ils puissent faire du livestream multimédia dans de bonnes conditions. France Université Numérique va d’ailleurs ouvrir des classes virtuelles sur son portail FunMook pour que les professeurs puissent donner leurs cours.

En quoi votre lecteur répond-t-il mieux aux attentes des professeurs et des étudiants qu’une autre solution ?

Cyril Zajac : Contrairement aux offres de visioconférence les plus connues – qui exigent un logiciel, la création d’un compte et qui limitent le nombre de participants, Omnilive est très simple à mettre en œuvre et à utiliser : pas de téléchargement de plug-in, navigation intuitive… Il suffit de se connecter à une adresse web. Enfin, notre infrastructure est française et les données sont hébergées sur un data center en France.

Quelles leçons tirez-vous de cette période de crise inédite ?

Cyril Zajac : Tout le monde a été pris au dépourvu par le confinement. Il faut donc imaginer une structure qui soit viable dans le temps. Après la crise, nous devrons nous interroger sur la manière dont nous pouvons fédérer nos partenaires, nos clients et les acteurs de la technologie pour créer une école ou une université en ligne qui pourrait être activée en cas de crise. J’aimerais travailler sur ce projet. 

Orange et Omnilive, un partenariat de longue date

« Notre relation a commencé quasiment dès le début d’Omnilive et nous avons noué des liens forts et directs. Nous continuons de développer des projets autour de l’e-sport ou de l’éducation. Et je suis certain qu’Orange aurait un grand rôle à jouer dans mon idée de création de « colonne vertébrale » de e-learning de crise, notamment dans les domaines de la fiabilité de l’accessibilité aux contenus et de leur diffusion auprès du plus grand nombre. »