Innovation et numérique au service des sourds et malentendants


La start-up RogerVoice propose plusieurs modes de communication téléphonique pour les personnes sourdes et malentendantes. L’application du même nom s’appuie sur un logiciel de reconnaissance vocale pour sous-titrer les conversations sur l’écran d’un smartphone. La solution est utilisée partout dans le monde. Elle est aujourd’hui proposée en France avec une vidéo-interprétation en langue des signes. Son fondateur, Olivier Jeannel, nous explique comment cette idée personnelle au départ, facilite désormais la vie de milliers de personnes au quotidien.
Olivier Jeannel_RogerVoice

« Je suis persuadé que l’avenir peut être meilleur grâce aux opportunités qu’offrent les outils numériques. »

Olivier Jeannel, fondateur de RogerVoice
RogerVoice-logo

« Répondre à un appel téléphonique, dialoguer, échanger au téléphone … sont des actions de la vie courante pour beaucoup. Les personnes sourdes et malentendantes appréhendent souvent de tenir une conversation téléphonique, voire ne peuvent pas téléphoner à cause de leur surdité. C’est le cas de 500 000 personnes en France.

J’ai créé la start-up et l’application RogerVoice (ouvre un nouvel onglet) pour faciliter la vie en brisant les barrières de la communication.

Ayant moi-même perdu une grande partie de mon audition à l’âge de 2 ans, je me suis lancé dans ce projet audacieux avec la conviction que les outils numériques sont un levier formidable, capables de résoudre à grande échelle des contraintes de personnes comme moi.

Les atouts de la reconnaissance vocale, désormais à portée de main grâce au smartphone, ne m’ont pas échappé à l’époque où je travaillais chez Orange. Soulever un défi personnel, faire profiter des innovations du secteur de la téléphonie mobile et de l’Intelligence Artificielle sont devenus la raison d‘être de mon projet.

En tenant son téléphone face à soi, comme un écran de télévision avec sous-titrage, la personne utilisatrice de l’application RogerVoice lit instantanément la transcription des paroles de son interlocuteur et lui répond. En cas de difficulté d’élocution, il est possible de composer un message écrit aussitôt converti en voix de synthèse. On peut aussi s’exprimer en langue des signes. Par simple appel, un de nos interprètes diplômés se joint en vidéo pour traduire en direct les échanges entre une personne sourde et son interlocuteur.

Dans l’application RogerVoice, les transcriptions sont disponibles en une centaine de langues, car la surdité ne s’arrête pas à nos frontières ! RogerVoice facilite le quotidien de milliers de personnes en France et à l’international et je suis fier de les accompagner avec notre équipe.

Je suis persuadé que l’avenir peut être meilleur grâce aux opportunités qu’offrent les outils numériques. Nous sommes tous plus ou moins mis à l’épreuve (physique, sensorielle, ou autre) dans notre environnement. Répondre aux défis du handicap présente un vrai terrain d’innovation.

Pour lancer une idée qui fait progresser le monde, ma conviction est que les mêmes règles s’appliquent, handicap ou pas : faire ses preuves, vérifier si son projet répond à un besoin avec suffisamment de potentiel, et s’adapter. Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous lancer ! »

> En savoir plus sur RogerVoice